Isoler sa maison

Isoler sa maison est une étape très importante, voir la plus importante, dans la construction d’une maison. En effet, une bonne isolation permettra de faire d’importantes économies d’énergie et de rentrer dans la nouvelle norme RT2020.

L’isolation, c’est quoi ?

Il existe plusieurs façons d’isoler sa maison. L’isolation thermique (protège contre la chaleur ou le froid) qui consiste à se protéger contre la chaleur et l’isolation phonique (insonorise le logement).

Comment isoler sa maison?

L’isolation se fait par la pose d’éléments isolants dans la pièce ou sur une surface à isoler. Elle peut être faite par un isolant sous forme de mousse, de panneaux ou de plaques. Selon le niveau de performance recherché, il est possible d’isoler sa maison par l’extérieur ou l’intérieur en faisant les murs, le toit, les combles, …

Pourquoi isoler sa maison?

Isoler sa maison permet d’obtenir un confort dans son habitat. L’isolation permet de réduire la facture d’énergie. Elle permet aussi d’améliorer l’étanchéité et la ventilation de la maison, c’est une étape indispensable dans la construction et atteindre les exigences fixées par les réglementations thermiques (RT).

Quelles pièces isolées?

L’ADEME  (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a créé un barème pour les déperditions thermiques. Ainsi on peut voir que :

  • – 30% des déperditions se font par le toit
  • – 20% par les murs, les zones de renouvellements d’air et des fuites
  • – 15% par les fenêtres
  • – 10% par les sols

Les différents types d’isolation

Il existe deux types d’isolation, l’isolation thermique et l’isolation phonique. Comme son nom l’indique le premier est une isolation qui protège contre le froid et la chaleur, tandis que le deuxième insonorise les parois d’une pièce.

L’isolation thermique de sa maison

L’isolation thermique permet de faire des économies sur les factures de chauffage ou de climatisation. Elle consiste à réduire les pertes de chaleur en hiver et garder le frais de la maison en été. Grâce à l’isolation thermique, les foyers ont de moins en moins besoin d’énergie. Il existe plusieurs façons d’isoler sa maison, par les murs intérieurs ou extérieurs, par les plafonds et le sol et par la toiture.

L’isolation phonique de sa maison

L’isolation phonique permet d’insonoriser une pièce. Il existe l’isolation phonique qui protège des bruits extérieur de la pièce et la correction acoustique qui elle maîtrise et réduit la réverbération des bruits dans la pièce. Pour traiter ces problèmes de bruits, il faut isoler les planchers ou les plafonds et les murs.

L’isolation des murs par l’intérieur

Les murs représentent en moyenne 20% de la déperdition thermique, c’est donc un élément essentiel à prendre en compte dans sa construction ou sa rénovation. En plus de participer à l’isolation phonique, l’isolation des murs, notamment ceux du nord et de l’ouest qui subissent plus de dégradation lié à l’humidité dû au manque de soleil, contribue au confort et aux économies d’énergies.

L’isolation des murs par l’intérieur est la technique la plus recommandée. N’oubliez pas de l’associé à une bonne ventilation.

Comment isoler dans sa maison un mur par l’intérieur ?

Il existe plusieurs façons de faire son isolation intérieure. Premièrement, avec une ossature métallique, placez des lisses sur la partie basse et la partie haute du mur afin de maintenir les fourrures. L’isolant est à placer contre le mur et soutenu par l’ossature métallique et recouvert d’une plaque de finition. Afin d’éviter la condensation, on peut mettre un pare vapeur ou une membrane d’étanchéité entre l’isolant et la plaque de finition qui rend le mur étanche à l’air et à l’eau.

La deuxième est le double collé, c’est la technique la plus utilisée dans l’habitat neuf. Facile et simple à réaliser, il suffit de coller un panneau d’isolant directement sur le mur à l’aide de plots, de colle ou de mortier. Les panneaux constitués généralement de doublage et d’une plaque de parement (type placo).

Enfin, il est possible d’isoler avec des lames d’air ou avec une contre cloison maçonnée. Pour ce qui est des lames d’air, l’isolant est fixé sur des tasseaux en bois. En laissant une lame d’air entre le mur et l’isolant, on évite toute condensation, le doublage posé doit posséder un pare vapeur. La contre cloison maçonnée elle, consiste à placer un isolant contre le mur et refaire un mur devant cet isolant pour l’emprisonner. A la différence des autres solutions, elle vous permet d’avoir une finition autre que celle des plaques de finitions.

Isolation de sa maison par les murs extérieurs

L’isolation extérieure a pour but des créer une enveloppe thermique autour de la maison afin de diminuer les transferts de chaleur. Pour réaliser une isolation extérieure, on recouvre les façades de matériaux isolants.

Cette technique d’isolation peut s’avérer assez coûteuse.

Comment isoler pour sa maison un mur par l’extérieur

Comme pour l’isolation par intérieur, il existe plusieurs façons d’isoler à l’extérieur. La première est l’isolation par l’extérieur sous enduit. Simple à mettre en œuvre, il suffit de poser des panneaux isolant souvent du polystyrène expansé recouvert d’enduit pour apporter de l’étanchéité. Pour une maison en pierre, il est préférable d’utiliser de la fibre de bois ou une laine de roche recouverte d’un enduit minéral.

La deuxième est l’isolation par extérieur sous bardage. L’isolant placé tout de suite contre le mur de la façade et ensuite fixé par le bardage. Le bardage peut être de plusieurs matériaux (bois, pvc, ardoise) et en plusieurs couleurs et textures. Vous pouvez retrouver du bardage de chez Canexel dans votre magasin Fassenet Matériaux.

La troisième solution est l’isolation par l’extérieur avec vêtures ou vêtages. L’isolation se fait par un parement et un isolant fixés sur le mur. La vêture solidarisée avec l’isolant tandis que le vêtage est indépendant. Enfin, il y a l’isolation par l’extérieur à double mur. Comme une contre cloison maçonné, l’isolant est entre 2 murs.

L’isolation du toit et des combles de la maison

Priorité numéro 1 pour l’isolation de votre maison. Une sensation de frais en hiver malgré un chauffage allumé ? Une chaleur sous les combles l’été ? Votre toiture et vos combles sont pas ou peu isoler. En isolant vos combles et vos toitures, vous gagnez en confort thermique en été comme hiver et gagnez en énergie et donc sur vos factures. Vous bénéficiez aussi d’aides financières et de la prime de la transition énergétique.

Comment isoler le toit et les combles de sa maison?

L’isolation peut se faire de deux façons, l’isolation par le toit ou l’isolation par les combles. L’isolation par le toit se fait entre la charpente et la couverture. Au niveau des combles, elle se fait sur les parois ou au sol.

Isoler par le toit de sa maison

Généralement, l’isolation par le toit se fait quand on rénove la toiture complète ou quand elle n’est pas possible par les combles. Il suffit de retirer les tuiles et de poser de l’isolant comme le Top Toit d’Iso2000 que vous pouvez retrouver dans votre magasin Fassenet Matériaux. C’est la méthode la plus efficace pour lutter contre les ponts thermiques et préservés son espace habitable.

Isoler les combles de sa maison

Solution d’isolation la plus courante, l’isolation peut se faire avec des rouleaux (généralement de laine) posé sur le plancher ou les rampants. Avec des panneaux d’isolant posés entre la charpente et les chevrons, il faut mettre en place un pare vapeur. Il y a aussi l’isolation par épandage, l’isolation se fait dans les combles perdus et l’isolant s’étale manuellement sur toute la surface avec un râteau. Et par flocage ou soufflage, l’isolant est insufflé dans les combles perdus et inaccessibles depuis l’extérieur.

isoler le sol de sa maison

L’isolation du sol

L’isolation du sol permet de gagner en confort thermique et acoustique, en particulier à l’étage. En général, on cherchera à isoler thermiquement les planchers du bas ou des combles et entre les étages, on les isolera en acoustique.

Un sol d’étage n’est pas posé directement sur la terre, un vide sanitaire ou un local non chauffé. Cela veut dire que le problème d’isolation est surtout lié à l’acoustique pour isoler les bruits entre les étages.

Plusieurs techniques d’isolation du sol par le haut

Atténuer le bruit avec des sols souples

Pour atténuer le bruit, vous pouvez installer un revêtement de sol souple :

  • – Moquette
  • – Revêtement en vinyle sur une sous-couche de mousse
  • – Des moquettes en coco
  • – Des dalles

Pensez à vérifier que ces revêtements ont une sous-couche acoustique. Une dernière solution qui ne nécessitera pas de travaux, poser un ou plusieurs tapis au sol.

La pose d’une chape sèche

Utiliser des plaques de plâtre à haute dureté et de laine minérale, surtout adaptées pour les planchers anciens. Pour corriger des défauts et obtenir une surface plane, vous pouvez installer votre chape sèche sur une couche de granulats légers. A la différence d’une chape en mortier, votre plancher est augmenté sans ajouter de poids.

Autre solution : désolidariser votre parquet

La technique consiste à enlever vos lames de parquet ainsi que les éléments sur lesquels elles ont été déposées. Ensuite, il suffit d’installer entre les lambourdes et les solives des plots résilient antivibratoire qui vont atténuer les bruits d’impact. Lors de la pose, assurez-vous que rien n’entre en contact, que les lambourdes et le parquet se différencie du mur, que les plinthes sont uniquement fixées au mur et qu’un joint souple doit être posé entre les plinthes et le parquet.

L’augmentation de l’épaisseur de votre plancher et d’un minimum 1cm donc prévoyez de recouper vos portes afin de garder une bonne circulation d’air dans votre maison.

La pose d’une chape acoustique

Pour cette solution, il suffit de poser sur le sol un résilient acoustique (laine minérale, de verre ou de polyester). Ce résilient recouvert d’une chape de type mortier afin de recevoir le revêtement de finition.

Pour bien réduire le bruit, la chape doit être désolidarisée de tout élément qui l’entoure (mur, cloison, canalisation,…) et poser des joints en mousse. C’est une solution assez lourde à mettre en place, il faut vérifier si la structure du bâtiment peut soutenir la charge.

L’isolation thermique par plancher bas

Un plancher bas est la partie du sol la plus basse de la maison qui sépare un espace chauffé et un espace non chauffé. Le plus souvent, c’est le rez-de-chaussée ou une pièce au-dessus d’un garage. Le type d’isolation va se choisir en fonction de ce qui se trouve en dessous du sol.

Construit directement sur un terre-plein

Deux solutions :

  • – Votre maison rénovée ou agrandie

Vous pouvez installer une chape flottante sur terre-plein. Recouvrez le terre-plein d’un isolant, d’un treillis avant de couler votre dalle. Vous évitez ainsi les ponts thermiques!

Quelques mises en œuvre sont possibles :

  • – Une isolation totale sur toute la dalle
  • – Une isolation périphérique verticale ou horizontale sous dalle, mais moins performante.
  • – Soit désolidarisée. Placer l’isolant sur la dalle béton avant la chape flottante et le revêtement. Cette solution est la plus performante. Elle est naturellement performante acoustiquement quel que soit l’isolant thermique.

  • – La dalle déjà coulée

Vous pouvez recourir à plusieurs techniques d’isolation comme la chape flottante thermique, le plancher hourdis à entrevous isolant ou l’isolation en sous-face (nous les décrirons ci-dessous)

Le plancher bas au-dessus d’un vide sanitaire

Le vide sanitaire est fait pour éviter les remontées d’humidité est doit donc être ventilé. Si votre vide sanitaire est accessible, plutôt que d’isoler les sols, isoler plutôt en sous-face le plafond du vide sanitaire. Deux techniques sont possibles selon la hauteur disponible au-dessus du vide sanitaire et de son accessibilité :

  • – Soit l’isolant mis en sous-face, c’est-à-dire contre le plafond du vide avec un accrochage mécanique
  • – Soit floquer de la laine projetée en sous-face. Cette pratique est avantageuse si l’espace est réduit.

Si le vide sanitaire n’est pas accessible alors il faudra isoler avec une chape flottante.

La solution plancher bas au-dessus d’une cave ou d’un garage

Si votre pièce chauffée se situe au-dessus d’une pièce non chauffée, l’isolation se fait en sous-face du plafond en collant ou en vissant des panneaux d’isolants, en polystyrène par exemple.

Les différentes techniques d’isolation du sol bas

La chape flottante thermique

Une chape est une couche (de mortier, d’agglomérés, de bois, de ciment ou de résine, …) appliquée au sol et destinée à recevoir le revêtement de finition. Attention, ce n’est pas une dalle sur laquelle on fixe les fondations du bâtiment.

La chape est flottante lorsque l’on recouvre toute la surface du sol, avec les traitements des ponts thermiques au niveau de la dalle de périphérie, d’un isolant. C’est la meilleure solution d’isolation et elle est obligatoire pour la pose d’un plancher chauffant. La pose d’une chape flottante thermique est très complexe.

Le plancher à hourdis à entrevous isolant

La deuxième solution est le plancher à hourdis entrevous isolant. Posez des éléments de coffrage isolants en polystyrène expansé sur toute la surface du plancher entre les poutrelles en béton. Ces entrevous isolants viennent également recouvrir la partie en dessous des poutrelles de bétons, c’est-à-dire le volume non chauffé. Ensuite coulé une chape par-dessus et vous pouvez installer votre revêtement de finition.

L’isolation du sol en sous face

Cette technique s’utilise spécifiquement sur des sols au-dessus de pièces non chauffées telle que les caves ou les garages. Grâce à cette technique, vous faites des réductions d’énergie et donc sur vos factures.

  • – La projection de laine minérale : la mousse ou la laine de roche se projette en sous-face du plafond de la pièce non chauffée
  • – La fixation d’un élément isolant : les panneaux fixés en sous-face du plafond. Il peuvent être en laine minérale ou en polystyrène

Il faut noter qu’un plancher en sous-face va diminuer la performance acoustique, il faut donc choisir des produits spécifiques ou désolidariser l’isolant du plancher :

  • – Pour les projections de laine minérale, elles doivent être projetées sur un treillis métallique muni d’un kraft, qui empêchera l’isolant d’être en contact avec la dalle.
  • – Pour les panneaux rapportés, des chevilles ponctuelles doivent être choisies et leur nombre doit être limité selon les spécifications de fabricant.
Fenêtre pour isoler sa maison

L’isolation des fenêtres

Comme vu plus haut, les fenêtres, c’est 15% de la déperdition. En plus d’isoler vous profiterez d’une meilleure luminosité dans votre logement.

La technologie des vitrages

Les fenêtres de toiture s’adaptent à tous toits. En plus d’isoler thermiquement et acoustiquement, elles peuvent vous apporter jusqu’à 62% de luminosité en plus. Etant la surface la plus en contact avec l’extérieur, le choix du vitrage est donc très important.

  • – Le double vitrage classique : deux vitres séparées par une lame d’air (parfois des gaz inertes). Il permet de réduire l’effet de parois froides, la condensation et pertes d’énergie à travers le vitrage. C’est le vitrage le plus couramment utilisé, mais ce n’est pas le plus performant d’un point de vue de l’isolation thermique.
  • – Le vitrage à isolation renforcée est composé de deux lames de verre et d’une lame d’argon entre. Ce traitement crée un bouclier thermique grâce à une fine couche de métal ou d’oxydes métalliques déposée sur le vitrage. On peut compter 2 à 3 fois plus de performance que sur un double vitrage classique
  • – Le triple vitrage classique est lui composé de 3 lames de verre et deux lames de gaz inertes. Cependant, il ne peut pas être installé sur tous les cadres de fenêtres. Autre désavantage, il réduit les apports de chaleur solaire.

Quelles menuiseries choisir pour ses fenêtres?

Le matériau des menuiseries est également important, il faut un matériau isolant et durable dans le temps :

  • – Le bois offre une très bonne performance en d’isolation. Ce matériau naturel et durable a l’avantage d’être totalement personnalisable
  • – Le PVC assure l’isolation optimale et ne nécessite que très peu d’entretien. Ce sont les menuiseries les plus abordables
  • – L’aluminium est le matériau le plus résistant et ont une durée de vie très importante. Elles ont aussi une grande conductivité thermique

Type de matériaux pour isoler sa maison

Les différents types d’isolants

  • – La laine de roche ou de verre est les isolants les plus utilisés. Ils sont d’une très grande efficacité en termes d’isolation thermique et acoustique à un prix raisonnable. Elles ont aussi l’avantage d’être incombustible.
  • – Les isolants végétaux (liège, paille, chanvre, laine de bois) sont biosourcés et constituent les matériaux souples. Pour en faire des panneaux semi-rigides ou rigides et pour assurer leur résistance au feu et à l’humidité, il est souvent nécessaire de les conjuguer à des matières synthétiques et à des produits de traitement.
  • – Les laines animales (moutons ou plumes de canards) avec additifs et traitements complémentaires sont nécessaires pour assurer les performances thermiques et leur durabilité dans le temps.
  • – Les isolants polystyrènes (PSE, XPS, PUR) sont des produits d’isolation alvéolaire d’origine organique. Ils regroupent plusieurs types : polystyrène expansé PSE, polystyrène extrudé XPS, polyuréthane PUR ou PU, polyisocyanurate PIR, phénoliques. Certains polystyrènes sont particulièrement appropriés pour les applications qui nécessitent une très forte résistance mécanique aux charges ou à l’eau à long terme.
  • – Les isolants sous vide. La dernière génération d’isolant offre une très bonne performance thermique. Dédiée à l’isolation intérieure, leur faible épaisseur permet de ne pas trop perdre de surface habitable. L’isolant sous vide est effectivement un panneau d’isolant ultra-mince composé d’une poudre de silice (matériau corps de l’isolant) enveloppé dans un film étanche puis mis sous vide.
  • – Et enfin, les isolants minces. Les isolants minces sont classés en catégorie « complément d’isolation ». Utilisés seuls, ces produits ne permettent pas d’atteindre des performances d’isolation correspondant aux seuils d’exigence minimale de la réglementation thermique. Ils ne sont donc pas utilisables comme isolants thermiques à part entière, mais peuvent éventuellement être associés à un autre matériau isolant.

Tous ces produits peuvent être retrouvés chez Fassenet Matériaux à Marnay. Profitez de conseil sur les choix de matériaux et de pose.

#isolation #isolant #fenetre #sols #murs #plafond #isolationinterieur #isolationexterieur

Catégories :

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires récents

Aucun commentaire à afficher.