7 Choses à savoir avant d'installer un récupérateur d'eau de pluie.

Pour la planète et ses économies, il est important d’investir dans les domaines où l’on peut agir. Le poste d’eau est une des charges sur laquelle on peut agir. Outre changer sa robinetterie et placer des mousseurs ou encore mettre des chasses d’eau à double débit ou comme au Japon des toilettes avec un robinet intégré. On peut récupérer l’eau de pluie et s’en servir, mais avant, il est important de savoir certaines choses.

Table des matières

récupérateur d'eau de pluie

Pourquoi récupérer l'eau de pluie?

L’eau est une ressource devenue rare. C’était notre propos, lors d’un précédent article à retrouver ici !

L’eau est un élément qui se fait rare, c’est pour cela qu’il est conseillé de la récupérer pour faire d’énormes économies. Hors financier, la préservation des ressources souterraines, l’énergie des usines de traitement d’eau et la limitation des eaux de ruissellement sont en jeu.

En effet, si l’on donne la chance aux réserves souterraines de se remplir naturellement au lieu de puiser dedans nous réduisons la concentration des polluants. On aura aussi une augmentation de la qualité d’eau.

Les usines de traitements font des économies. En consommant moins d’eau potable (comme pour arroser le jardin ou laver sa voiture par exemple), ces usines ont moins de volume d’eau à traiter et donc par conséquent vont faire des économies d’énergie.

Limiter les eaux de ruissellement, permet de limiter le balayage des sédiments, des minéraux, des pesticides et des engrais. On limitera la croissance des algues nocives et toute ses conséquences :
  • Maladies chez humain et bétail
  • Toxines dans les poissons et crustacés, et donc une réduction des espèces.
On évite ainsi les inondations.

Comment choisir son récupérateur d'eau ?

Il faut avant tout prévoir un support adapté pour poser son récupérateur d’eau, une dalle de béton ou un socle afin de le poser sur une surface stable et plane.

Un récupérateur d’eau peut récupérer entre 80 et 90% d’eau tombant du toit lors d’une averse.

Il existe plusieurs récupérateurs d’eau, aérien (de balcon ou mural), les cuves enterrées et les réservoirs souples. De 200 à 20 000 litres en fonction de l’utilisation.

Le récupérateur mural se raccorde à la descente du toit via des chéneaux filtrants pour intercepter les déchets et éviter l’altération de l’eau. Il est possible d’installer une pompe pour installer un tuyau d’arrosage ou un nettoyeur à haute pression et avoir un débit suffisant. Ou tout simplement un robinet en bas du réservoir. Si vous l’installez sur un balcon, penser au poids maximum qu’il peut supporter.

Le récupérateur d’eau avec une cuve enterrée à seulement la trappe de visite visible. Il faut prévoir un filtre à l’entrée de la cuve, un raccordement aux gouttières du toit, un raccordement au tout à l’égout ou à l’assainissement pour évacuer l’eau en excès lorsque la cuve est pleine. Et l’installation d’une pompe pour se servir de l’eau.

Le réservoir souple quant à lui, est un excellent compromis et peut s’installer n’importe où avec des tuyaux flexibles.

500 et 1000 litres les plus classique

Les récupérateurs d’eau de pluie de 500 litres sont les plus commun pour les balcons ou les petites surfaces (50m2 maximum). Pour une surface de 100m2 maximum, on utilisera un récupérateur d’eau de pluie de 1000 litres.
récupérateur d'eau de pluie

Quelles est la qualité d'eau de pluie ?

L’eau de pluie est sujette à la pollution que nous faisons. La combustion des énergies fossiles, l’activité industrielle, la circulation automobile, etc. Ce qui lui procure un pH acide.

Du sulfate, du potassium, du calcium, du chlorure, du sodium, vous n’y connaissez rien, rassurez-vous nous non plus!

Sa qualité va dépendre de différents facteurs, le matériau de la cuve de stockage, la forme de la citerne, la durée de stockage d’eau et la profondeur de l’enfouissement de la cuve.

Comment conserver l'eau de son récupérateur d'eau de pluie ?

L’eau est une ressource fragile qu’il convient de conserver avec précaution. En premier lieu, il faut mettre un filtre dans le chéneau ou s’écoule l’eau jusqu’au récupérateur afin d’éviter l’introduction de déchets. Il faut la nettoyer régulièrement pour ne pas obstruer l’accès de l’eau. Votre récupérateur d’eau doit être le plus opaque possible ou être dans un endroit sombre pour que la lumière ne favorise pas le développement des algues.

Vous pouvez aussi vider votre récupérateur d’eau au moins une fois par an pour le nettoyer et avoir un renouvellement d’eau.

Ne laissez pas votre cuve ouverte. Installez un couvercle, une moustiquaire, des morceaux de billes de polystyrène à la surface de l’eau pour asphyxier les larves de moustiques. Vous pouvez aussi mettre de l’huile végétale pour créer une barrière naturelle ou quelques gouttes d’huile végétales.

Gardez vos gouttières et votre toit propre et impeccable pour prévenir des saletés en amont.
récupérateur d'eau de pluie

Comment entretenir son récupérateur d'eau de pluie?

Lorsque l’on a un récupérateur d’eau, il faut l’entretenir au minimum une fois par an.

En commençant par le collecteur filtrant assemblé à la descente de la gouttière. Si vous constatez, une présence de mousse ou d’algues ou encore de la boue sur les bords du bac récupérateur d’eau, nettoyez le, le plus rapidement possible.

Faisons un tour d’horizon et une check liste pour ne rien oublier.

3 étapes :

  • Vérifions d’abord la gouttière et sa grille de filtrante en enlevant tout ce qui peut obstruer (feuilles, etc)
  • Nettoyons le collecteur, sur certains modèles il suffit d’extraire le collecteur sur la descente et de nettoyer la grille à l’intérieur. Sur d’autres il faut soulever un couvercle pour enlever le filtre et le nettoyer. Vérifiez si des déchets ne sont pas restés bloquer dans la descente.
  • Passons ensuite au réservoir aérien. Videz votre récupérateur d’eau et nettoyer avec un jet à haute pression pour détacher les algues, mousses et boue qui se trouve dans le réservoir.

Quels accessoires pour les récupérateurs d'eau de pluie ?

Il existe plusieurs accessoires que vous pouvez installer avec votre cuve de récupérateur d’eau.
  • Collecteur filtrant : il se raccorde à la descente de la gouttière.
  • Socle: dalle béton ou un socle adapté à la forme et au poids du récupérateur pour le surélever. Ainsi s’en servir pour remplir un arrosoir facilement.
  • Robinet : en acier, en laiton ou en matériau synthétique. Vous retrouverez le robinet dans quasiment tous les récupérateur d’eau. Il peut être facilement remplaçable.
  • Kit de raccord pour cheneau et récupérteur d’eau. Vous pouvez utiliser ces kits de raccord pour installer facilement votre descente de votre cheneau au récupérateur d’eau de pluie.
  • Kit de connexion : installez un kit de connexion pour relier deux récupérateur de pluie.
  • Une pompe : afin de pomper l’eau de votre cuve pour avoir plus de débit dans votre tuyau d’arrosage ou votre nettoyeur haute pression.

Comment fonctionne un récupérateur d'eau de pluie ?

Le fonctionnement est très simple. L’eau s’écoule sur le toit, puis dans la gouttière. L’eau est drainés dans la descente jusque dans le récupérateur d’eau de pluie. Il reste pour vous à ouvrir votre robinet ou brancher votre tuyau d’arrosage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *